Le Kerala s’éveille après la catastrophe.

"Deuil et désolation … moments où chacun comprend la nécessité de se rassembler. Les inondations centennales qui nous ont frappés cette année, dues à de fortes chutes de pluie et diverses autres raisons, ont affecté fortement tout l’état du Kerala.Les pertes subies par les kéralais ont surpassé tous les records historiques.

En tirant les leçons des afflictions, en supportant les pertes et en étant résilients, continuons à nous entraider pour nous relever et redémarrer vers un futur plus durable, au travers du beau projet qui démarre à Kottathara, le projet Naambu ou Naam anpode.

Après une brève sidération devant la confusion et le chaos, un nouvel accord entre l’humain et la nature doit permettre un nouveau départ plus positif.

Le projet pilote concerne 6 acres de terres, où plusieurs fermiers et une centaine de mécènes se regroupent pour produire du riz dont les bénéfices doivent revenir aussi bien aux consommateurs qu’aux fermiers.

Sans pesticides ni fertilisants nuisibles, les fermiers s’engagent à fournir aux acheteurs de bons rendements d'un riz produit selon les méthodes bio.

La culture du riz a toujours été une fierté du Kérala.  Le Wayanad étant un des principaux attraits touristiques du Kérala, nous espérons que le tourisme apportera un ferme soutien à l’évolution et au développement de cette entreprise."

Pourquoi et comment participer ?

Naambu - Naam Anpode est un réseau de bénévoles, voyageurs, fermiers et entrepreneurs qui souhaitent participer à la construction du « Nouveau Kerala » post inondations. Ce programme vous donne l’opportunité d’aider, apprendre et comprendre la vie des ceux qui ont été affectés par ce désastre. Votre engagement et votre investissement peuvent orienter leurs vies futures vers l’estime de soi et la confiance mais également changer votre perception pour mener à un nouveau paradigme de développement plus durable et autosuffisant.

  • Les donateurs assurent le budget annuel d’un fermier pour la culture de riz, en achetant une part de la récolte et éventuellement en aidant au travail de la ferme.
  • En retour le fermier fournit, au mieux de ses capacités, une part de sa production de riz bio et sain.
  • Ce principe est appliqué au riz, mais pourra être élargi à d’autres productions.

Notre partenaire sur place, l'association Kabani agit en facilitateur et met en relation ce projet avec le tourisme solidaire en apportant cette valeur supplémentaire.

  • Elle crée des maisons d’hôtes dans les fermes, en lien avec l’activité agricole.
  • Les visiteurs ont l’opportunité de visiter le village, participer aux activités de la ferme et célébrer les fêtes agricoles avec les agriculteurs.
  • Ils peuvent séjourner dans les maisons d’hôtes et donner du sens à leurs vacances.
  • Cette activité touristique apportera un revenu complémentaire aux agriculteurs.

Notre association, ETOI, est l'intermédiaire entre vous et le projet :

  • Elle regroupe les investissements pour limiter les frais bancaires
  • Elle organise la relation avec Kabani : suivi des investissements, informations sur les récoltes ...
  • Elle organise des séjours, comme elle le fait déjà pour les parrains qui souhaitent rendre visite à leurs filleuls : conception conjointe des circuits, réservation des chambres d'hôtes, conseils et bonnes adresses...

Concrètement

Le prix d'une unité de souscription est de 3000 roupies, soit entre 35 et 40 euros selon le taux de change.

Nous sommes en contact avec Kabani pour préciser la quantité de riz qui constituerait la contrepartie , la façon de la récupérer/réinvestir/revendre sur place, les modalités de séjour pour ceux qui le souhaiteraient, etc...

Plus d'informations bientôt sur ce blog, mais n'hésitez pas à nous contacter via les commentaires si vous êtes intéressés !

 

photo naambu 2