La Gazette ETOI

18 février 2019

Ooommmm

Journée consacrée à la visite de deux ashrams bien différents l'un de l'autre.

Le premier, Guruvan,  créé par swami Nithyananda, est un havre de calme et sérénité . Il est composé d'un bâtiment pouvant accueillir une dizaine de personnes et d'un hall de méditation. Des panneaux demandent aux visiteurs de ne pas parler et le hall, situé face à la représentation du swami, accueille une demi douzaine de personnes méditant au seul son des chants d 'oiseaux. Une fontaine alimentée par un suranga fournit une eau pure réputée sanctifiée.

rps20190218_205836_254

rps20190218_205731_717

Le second, Anand ashram, est beaucoup plus vaste avec de multiples bâtiments au sein d'un parc fleuri. Nous y croisons plusieurs occidentaux, et sommes reçues brièvement par le swamaji actuel, puis par une assistante qui nous résume l'enseignement du swami : passer du je au nous ( me to we ).

Une galerie décrit en détail la vie du fondateur,  Ramdas dit "papa" et de ses successeurs.

rps20190218_213336_435

rps20190218_213833_902

L'ashram est très actif dans les domaines du social et de l'éducation. On y chante toute la journée un mantra à la gloire de Rama "om Sri Ram jai Ramjang jai jai Ram"

Les vaches y sont particulièrement choyées,  bénéficiant de ventilateurs dans leur hall de repos. Nous déjeunons à l'ashram au milieu des résidants.

rps20190218_210305_619-1

Après midi de repos au frais dans notre homestay avant de prendre le bus de nuit pour Bangalore .

Posté par Dany31 à 17:20 - Commentaires [6] - Permalien [#]


16 février 2019

Connaissez vous les surangas ?

La journée débute tôt le matin pour une séance de yoga qui sera finalement décalée de 5 h 30 à 6h30, mais nous avons pu mettre à profit cette attente pour écouter les chants provenant du temple voisin.

Profitant d' une température raisonnable en ce début de journée nous allons visiter le temple de Madiyan Koolon . C'est un temple ancien construit dans le style local avec des plafonds et piliers richement sculptés.

 

rps20190216_143350_158

rps20190216_143115

rps20190216_142958_552

rps20190216_142818_380-1

Nous avons ensuite l'honneur de rencontrer M. Kunhambu, l'un des derniers sourciers et excavateurs de surangas, ces tunnels étroits qui permettent de récupérer les eaux souterraines pour irriguer. Il a dans sa vie creusé 45 km de surangas avec des pioches et autres outils rudimentaires. Il a été sollicité par l'état voisin du Karnataka pour remettre en état des réseaux similaires longtemps abandonnés.

rps20190216_143608_427

 

Il vient avec nous assister à la puja (priere) dans le temple de Aamakkulam où après  la cérémonie on nourrit les tortues de l'étang voisin.

rps20190216_143741_425

C'est d'ailleurs ici que nous déjeunerons nous aussi, après les tortues.

En guise de promenade digestive M.Kunhambu - équipé d'un sac à l'effigie du FC Barcelone - nous conduit à travers une belle jungle vers plusieurs des surangas qu'il a creusés. Ils sont si étroits qu' on y circule de profil, et certains mesurent jusqu'à 45m.

rps20190216_144102_766

rps20190216_143959_422

 

rps20190216_153928_215

IMG-20190215-WA0012

Au retour nous découvrons le traitement du latex issu des hévéas voisins : ajout d'acide formique pour le faire coaguler puis applatissement en plaques souples qui sèchent à l'ombre.

 

rps20190216_144442_882

 

rps20190216_144548_465

Posté par Dany31 à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 février 2019

Toujours plus au nord ... du sud

Séance photo pour le lever du soleil sur la rivière avant un petit tour en bateau à rames avec notre hôte.

 

rps20190215_222004_297

La riviere s'éveille avec l'arrivée des pêcheurs de sable dont les barques sont déjà chargées, et des pêcheurs de crabes qui viennent relever leurs filets.

 

rps20190215_222252_320

rps20190215_222129_993

D'autres trient leurs coques dans leurs petites barques.

 

rps20190215_222340_339

On entend au loin le bruit sourd de la mer d'Arabie.

Notre nouvel hôte vient ensuite nous chercher et c'est avec regret que nous quittons Azhithala. 

Changement de niveau social : nous logerons ce soir dans l'enclave de la Vallée Verte chez un avocat.

Mais avant nous visitons le fort de Bekal idéalement situé sur la seule partie rocheuse de la côte qu'il surveille depuis ses murailles de latérite, le matériau de construction local, pierre rougeâtre qui se polit avec le temps.

rps20190215_222814_551

En route nous explorons un jardin de fruitiers qui héberge également une race locale de vaches dont le lait de qualité est utilisé pour fabriquer du ghee ou beurre clarifié. 

 

rps20190215_223125_177

rps20190215_223035_675

rps20190215_222955

 

 

 

Posté par Dany31 à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un train pour Azhithala

Petit déjeuner toujours aussi délicieux : appam et curry de pois chiches.

rps20190213_202155_247

Nous rencontrons en coup de vent le président de Niravu pour l'enregistrement officiel de notre séjour. Nous constatons que les entrées du village sont surveillées par des caméras.
Notre train vers Kahangad est à l'heure et nous remontons la côte de Malabar. La propreté du train est désormais assurée par un service de nettoyage, et un numéro de téléphone est indiqué pour toutes réclamations par sms.

rps20190213_202421_058

rps20190213_202306_810

 Rapide visite de l'ashram de Ianananda swamaji où sont construites des salles de méditation souterraines en forme de grottes, surmontées d'un temple orné des avatars de Vishnu.

rps20190213_202526_758

Notre homestay du jour est un cottage situé près de l'estuaire de la rivière Azhithala, au bord d'un petit étang fréquenté par les hérons et les corbeaux qui s'y rafraîchissent

rps20190213_170947_855

.

rps20190213_202910_073

rps20190213_202729_460

A trois minutes à pied une immense plage bordée de cocotiers et de conifères offre un beau coucher de soleil sur la mer d ' Arabie.

rps20190213_203041_105

Notre promenade du soir nous fait croiser pêcheurs jouant aux cartes et femmes faisant fumer des noix de coco pour éloigner les moustiques.

 

Posté par Dany31 à 17:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 février 2019

Un train pour Azhithala

Petit déjeuner toujours aussi délicieux : appam et curry de pois chiches.

rps20190213_202155_247

Nous rencontrons en coup de vent le président de Niravu pour l'enregistrement officiel de notre séjour. Nous constatons que les entrées du village sont surveillées par des caméras.
Notre train vers Kahangad est à l'heure et nous remontons la côte de Malabar. La propreté du train est désormais assurée par un service de nettoyage, et un numéro de téléphone est indiqué pour toutes réclamations par sms.

rps20190213_202421_058

rps20190213_202306_810

 Rapide visite de l'ashram de Ianananda swamaji où sont construites des salles de méditation souterraines en forme de grottes, surmontées d'un temple orné des avatars de Vishnu.

rps20190213_202526_758

Notre homestay du jour est un cottage situé près de l'estuaire de la rivière Azhithala, au bord d'un petit étang fréquenté par les hérons et les corbeaux qui s'y rafraîchissent

rps20190213_170947_855

.

rps20190213_202910_073

rps20190213_202729_460

A trois minutes à pied une immense plage bordée de cocotiers et de conifères offre un beau coucher de soleil sur la mer d ' Arabie.

rps20190213_203041_105

Notre promenade du soir nous fait croiser pêcheurs jouant aux cartes et femmes faisant fumer des noix de coco pour éloigner les moustiques.

 

Posté par Dany31 à 17:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Calicut et mangrove

Calicut a longtemps été LE port où se faisaient les échanges avec le reste du monde, avant d'être détrônée par Cochin.
En effet la famille régnant sur ce district, les Zamorins,  étaient particulièrement accueillants pour les étrangers venus faire du commerce et ce quelle que soit leur religion.
En témoigne la très belle et très originale mosquée construite dès le XIVe siècle avec le bois en partie fourni par le souverain de l'époque. Après avoir été détruite par les portugais au XVIe siecle elle fut reconstruite avec les ruines de leur fort après leur défaite.

 

rps20190212_124906_697

 

rps20190212_125019_902

 

Les allemands ont également laissé leurs traces. En effet la ville de Basel (Bâle, allemande à l'époque) étant menacée par Napoléon certains habitants firent une promesse à Dieu s'il sauvait leur ville. Arriva Waterloo...Promesse tenue : ils créèrent ici la cathédrale et une école encore active et toujours identifiée du nom de Basel. 

rps20190212_125141_980

Les mêmes créèrent une usine de tissage et de fabrication de tuiles pour donner du  travail aux convertis qui étaient souvent mis à l'écart d'autant plus qu'ils enfreignaient souvent le système des castes.
Rattachée au Commonwealth lors de la guerre de 1914 elle est aujourd'hui abandonnée, laissant se délabrer le bâtiment et les machines à tisser.

rps20190212_125312_298

Près de là se trouve la première rue piétonne de Calicut habituellement noire de monde mais encore vide à cette heure matinale.

rps20190212_130149_232


Sur le port on trouve tous les produits de l'Inde, et en particulier d'innombrables variétés de riz venues de partout. Le Kerala qui était auto suffisant en riz ne produit plus que 10% de sa consommation, beaucoup d'habitants allant travailler dans le Golfe et revenant pour construire des maisons plus luxueuses les unes que les autres au détriment de l'agriculture.

rps20190212_125748_955

 

Les noix de coco sont triées par des mains expertes qui savent séparer celles que l'on pourra vendre un bon prix devant les temples pour les pujas  (prières).

rps20190212_125422_464


Il n'est encore que midi et le programme de la journée n'est pas terminé. Mais avant c'est le moment de déjeuner à notre homestay : friture de poissons, pickles de mangue, choux, curry de poisson, papadom petit et grand format, sambar de légumes. Et une petite sieste avant de repartir.

rps20190212_204408_878


Direction la mer avec tout d'abord un joli port de pêcheurs

rps20190212_204524_512

Puis une ballade dans la mangrove, accompagnées par celui qui a recrée la mangrove ici à partir de plans venus du nord du Kerala. Les habitants, d'abord réticents, ont compris lors du tsunami l'intérêt d'être protégés par cet enchevêtrement de racines et d'arbres de toutes tailles.

rps20190212_204948_458

rps20190212_204748_379

rps20190212_204652_503

Le lieu est également un abri idéal pour des dizaines de variétés d'oiseaux.

rps20190212_205105_705

Retour à Calicut pour un petit concert de Sitar et tabla.

rps20190212_205234_726

Posté par Dany31 à 17:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Niravu village

Journée de transition entre le Wayanad et la côte de Malabar.
Après un petit dejeuner typiquement Keralais : puttu (riz concassé + noix de coco) et curry de pois chiches, suivi d' une dernière balade autour de la ferme nous plongeons vers Calicut par une route parfois vertigineuse qui porte encore les stigmates des pluies d'aout dernier.

 

rps20190211_220303_804

rps20190211_220200_170

Notre nouveau lieu de séjour se trouve au village de Niravu.  Ici les habitants ont pris de multiples initiatives pour limiter leur impact sur la planète comme en témoignent les fresques peintes sur les murs.

rps20190211_220906_888

rps20190211_220354

Tri des déchets, aquaponie,

rps20190211_220523

bio gaz,

rps20190211_220429_614

jardins individuels et vaches communautaires, production locale de fruits (jack fruit )

rps20190211_220820_956

 autant d'initiatives illustrant une prise de conscience, malheureusement encore limitée.
Par exemple le traitement des déchets triés se fait à Mandya au Karnataka, à plusieurs centaines de km, ce qui en relativise l'impact.
Notre hôtesse est une fois de plus une excellente cuisinière et les poissons grillés, curry de courge, chaussons à la noix de coco, sambar aux occras qu'elle nous propose sont un hommage à la cuisine kéralaise.

 
Il fait plus chaud et les moustiques se manifestent en fin de journée.

Posté par Dany31 à 17:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2019

Du bon et du bio

Lever très matinal (4h30) pour aller admirer le lever de soleil au sommet de Kurumbalakotta (991 m).

Le trajet débute dans la nuit et la brume, l'effet fantasmagorique provoqué  par les longues feuilles des bananiers étant accentué par une bonne couche de poussière sur le pare brise.

Notre 4x4 peut monter jusqu'à quelques dizaines de mètres du sommet. Nous n'y  sommes pas seuls : plusieurs dizaines de scooters et motos sont garés au dernier parking avant le sommet.

Une petite foule attend donc la venue du jour et du soleil.  Le premier arrive vers 6h30, le second tient son rôle de vedette en faisant une apparition tardive de 2 brèves minutes, jouant à cache-cache derrière les nuages.

Le jeu des plaques de brume découvre par instant des vues sur la plaine et les hauteurs lointaines. 

rps20190210_223917_592

Après le retour et le petit déjeuner nous allons découvrir une nouvelle homestay pas encore ouverte. C'est la classe supérieure : maison rénovée récemment par un avocat rentré du Qatar dans le style local avec balcon de bois, mezzanine ouverte sur une charpente traditionnelle et vastes chambres avec salles de bain individuelles. Elle est entourée d'un grand terrain peuplé de chèvres,  vaches, canards et oies et quatre grands bassins y permettent l'élevage de poissons.

rps20190210_224308_851

 

rps20190210_224500_894

Retour à notre logement moins luxueux mais tellement chaleureux. Le staff de Kabani nous y attend et nous échangeons sur l'avenir du projet Naambu et l'intérêt de déployer plus de "farmstay" afin de procurer aux fermiers un revenu complémentaire, sans compter les 10 pour cent que Kabani reverse aux communautés locales afin que les bénéfices du projet profitent à tous.

Après une petite sieste ,visite au fermier voisin qui possède un moulinà épices. Nous lui achetons 1 kilo de gingembre déterré devant nous , 1 kg de grains de café , 1 kg de curcuma , des noix de muscade et du macis , un peu de clous de girofle , bio , on ne peut plus local et le tout pour la somme astronomique de ..515 roupies que nous arrondissons à 600 soit environ 8 euros.

rps20190210_224731_403

rps20190210_224842_462

Nous partons ensuite visiter une exploitation bio elle aussi qui mêle pisciculture , vaches , un arboretum de plusieurs centaines de variétés locales ou non, et un verger avec mangues , sapotilles , ramboutans et une variété de figuiers dont les fruits poussent depuis les racines et le bas du tronc .

rps20190210_230004_797

rps20190210_225440_276

Notre sac à épices est complété par de la cardamome avant un retour au homestay.

 

Posté par Dany31 à 18:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 février 2019

Récolte et réjouissances

Après les inondations de 2018 le village de Thekkumthara va fêter sa première récolte de riz et c'est le symbole de sa résilience.

 

rps20190209_203228_836

rps20190209_203129_884

 

Nous sommes partie prenante de la récolte et de la fête associée puisque certains membres de l'association ont contribué au projet Naambu - naam anbode en partenariat avec l'association locale Kabani.
Après une marche matinale autour de notre homestay pour voir la rivière et le pont provisoire, nous rejoignons les villageois au moment où débutent les discours précédent le début de la récolte.

rps20190209_202821_696

rps20190209_202544_566


Celle ci se déroule dans la plaine qui était sous 3 mètres d'eau au plus fort des inondations.
Elle se fera à l'ancienne, avec des serpes. Ce sont les femmes des tribus qui effectuent ce travail, mais elles sont de moins en moins nombreuses car elles trouvent des travaux moins pénibles comme la récolte du poivre et du café. Nous participons symboliquement en coupant quelques gerbes.

rps20190209_203714_195

C'  est ensuite une machine qui prend le relais et nous en profitons pour aller voir la suite du traitement à savoir la séparation du riz blanc et de sa balle.

 

rps20190209_204115_248

rps20190209_204002

 

rps20190209_204210_965

Retour au site de récolte pour le casse croûte matinal composé d'eau chaude aromatisée avec une écorce locale et de tapioca.

rps20190209_204324


La journée se poursuit par la visite du jardin bio de notre hôte où poussent à foison choux, radis, brocolis, oignons, choux fleurs et carottes, sans la moindre trace de limaces ni de piéride. Il parait que le jardinier à un secret que j'espère bien lui faire partager demain.

rps20190209_204457_742


Après le repas et un peu de repos débute la partie officielle avec des représentants de la chambre d'agriculture locale et des élues.
Il est à noter que les intervenants sont en majorité des intervenantes, autre signe de l'avance sociale du Kerala sur les autres états indiens.

rps20190209_204618

Nous sommes invitées à prononcer quelques mots, en tant que représentantes de notre association et second lot de touristes à bénéficier des homestay récemment créés dans le village.
Nous avons également été interviewées par un journaliste local.

L'après midi se termine en musiques avec des danses et chansons traditionnelles.

rps20190209_225631_402

rps20190209_225542_589

Posté par Dany31 à 18:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Changement d'état

Matinée consacrée aux dernières visites aux filleuls, en l'occurrence nous avons la chance de tomber sur Donker et son frère, tous deux revenus de France pour les vacances.
C'est au milieu des caféiers que nous faisons les 4 heures de route vers le Kerala et au milieu des caféiers que nous dormirons ce soir à Thekkumthara, petit village du Wayanad situé tout au bout d'une route défoncée.
L'accueil des membres de notre association partenaire Kabani est chaleureux. Ils sont en pleins préparatifs de la fête des récoltes qui aura lieu demain et à laquelle nous participerons.

Ce sera la première récolte de riz depuis les dramatiques inondations d'août 2018, avec le choix de relancer cette culture en mode bio. Le village  à été l'un des plus touchés par les inondations avec près de 3 mètres d'eau dans partie basse, emportant cultures et contenu des boutiques.

Rendez vous est pris pour demain 9 heures pour le début de la récolte, puis nous finissons la journée devant un dîner typiquement Keralais arrosé d'eau chaude.

 

rps20190209_230422_355

rps20190209_230303_540

Posté par Dany31 à 18:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]